C’est une croyance que j’ai et qui me porte tous les jours, à chaque instant !!!
Accepter d’être soi-même…


LE REGARD DE L’AUTRE

Quand sommes-nous réellement nous-même ?
Il arrive souvent que, face aux autres, nous masquions une part de nous. Que nous ne soyons jamais à 100 % nous-même.

Pourquoi ?
Parce que nous sommes pilotés par la peur. La peur de ne pas plaire aux autres, la peur d’être rejetés, la peur ne pas être acceptés, la peur de ne pas être aimés.
Par conséquent, nous agissons en fonction de ce que nous croyons que les autres attendent de nous…
Nous essayons d’être parfaits alors que selon moi, la perfection n’existe pas. Je ne pense pas que nous vivions pas dans un monde “binaire”, où tout est noir ou blanc, bon ou mauvais, bien ou mal, gentil ou méchant, parfait ou imparfait !!
En réalité, nous ne saurons jamais vraiment ce que les autres attendent de nous, tout simplement parce que nous ne sommes pas dans leur tête. Nous pouvons les comprendre, les écouter, échanger avec eux mais au final, nous ne serons jamais eux.

Oscar Wilde a dit: “Soyez vous-même, les autres sont déjà pris !”
Cette phrase résonne en moi. Nous ne serons jamais à la place de l’autre, même si nous faisons preuve d’empathie. 

 

FACE À SOI

Seulement voilà, une fois ce concept intégré et la peur du regard de l’autre dépassée, nous sommes désormais face à nous-même !
Il ne s’agit plus alors d’être acceptés par le regard de l’Autre, mais par soi-même, par son propre regard !!
Car être soi-même c’est bien plus facile à dire qu’à faire ! Si nous parvenons à ne plus nous soucier de ce que les autres pensent de nous, il est bien difficile en revanche de ne pas nous soucier de ce que nous pensons de nous-même !!

Et il n’existe pas de juge plus impitoyable que notre Juge intérieur.
Même si les autres approuvent, lui, a toujours quelque chose à dire et à redire !
À ses yeux, ce n’est jamais assez… ou c’est toujours trop… en tout cas, ce n’est jamais ce qu’il attend de nous, ou très rarement !! Et quand ça l’est, ça aurait dû l’être aussi dans le passé, ou ça devra obligatoirement l’être dans le futur !!
Bref !! avec lui, on est très souvent à côté de la plaque !!

Accepter d’être soi-même, c’est demander à notre Juge Intérieur impitoyable de la fermer !!
Lui dire de nous laisser être, de nous laisser exister. De ne pas polluer notre mental avec ses remarques, ses questions, ses comparaisons, ses critiques… C’est lui dire que nous souhaitons simplement être là, vivre cet instant, accueillir le présent et le savourer tel qu’il est.
Accepter d’être soi-même, c’est s’accueillir, s’écouter, s’observer de l’intérieur sans jugement, permettre à nos émotions d’exister, de circuler en nous, les laisser vivre sans résister.

 

ACCEPTER

En ce qui me concerne, quand je suis pleinement dans l’acceptation, tout est là !!
C’est ma croyance: Quand j’accepte d’être moi-même tout est là !

Tout, c’est quoi ?
Tout, c’est moi, c’est l’autre, c’est le monde qui m’entoure…
Accepter d’être moi-même, c’est accepter que tout existe. C’est accepter que tout a une place.
Et comme le changement est permanent, les choses sont, existent, évoluent, vivent et se transforment.

Accepter ne veut pas dire se laisser faire, subir, ne pas agir, être immobile…
Au contraire… Accepter c’est laisser exister ce qui est, décider et choisir en fonction. Ne pas chercher à masquer les choses (évènements, pensées, émotions…) leur permet vraiment d’évoluer.
C’est valable pour ce qui vient de l’extérieur (comme un évènement) et aussi ce qui est à l’intérieur de nous (comme une émotion).

Avez-vous déjà ressenti de la colère sans la laisser exister, en essayant de la réprimer ?
Que d’énergie dépensée car d’abord nous sommes en colère, ensuite nous luttons contre elle, et bien souvent elle ne part pas, reste là, s’accroche, bien ancrée, au fond de nous, n’attendant qu’à ressortir, plus tard, plus virulente, au moindre stimulus. Bien souvent d’une façon qui n’est pas écologique.

Ou alors, nous l’alimentons, nous la nourissons, nous agissons sur elle… Et là non plus, ce n’est pas écologique pour nous. Trop d’énergie dépensée, trop de poison.

En changeant nos comportements, en acceptant cette colère telle qu’elle est, en l’accueillant, en observant comment elle prend forme, comment elle évolue dans notre corps, comment elle influe sur lui (qu’est-ce qu’il se passe dans mon corps ?); en la laissant vivre, en la laissant exister sans la juger, sans rien faire de plus ou de moins… bien souvent, elle se transforme, elle se dissout au bout de quelques instants.

C’est pareil pour chaque émotion, pensée, situation de notre vie. Rien ne dure. Tout se transforme.
Essayez…!
La prochaine fois que vous ressentirez une émotion forte (positive ou négative), posez vous, centrez vous…
Accueillez cette émotion, essayez de l’identifier…
Voyez comment elle agit sur votre corps… sur votre respiration… sur vos muscles… sur votre position… sur vos sens… sur vos perceptions…
Laissez la vivre… Laissez la évoluer…

Ne la jugez pas, ne VOUS jugez pas…

Observez simplement.
Vous verrez qu’au bout de quelques instants, cette émotion se transforme.

Laisser les choses exister, c’est permettre qu’elles se transforment… Accepter d’être soi-même c’est assumer son existence dans toute sa dimension… et faire des choix en fonction de soi.

Quand j’accepte d’être moi-même, tout est là !! Quand j’accepte que tout est là, une transformation devient alors possible.

Et pour vous, que se passe-t-il quand vous acceptez d’être vous-même ?

Christine R.

Leave a Comment