DES COMMUNAUTÉS.

L’alimentation… vaste sujet qui suscite toujours les passions.

On aime savoir (et on juge parfois) ce que les autres mangent. On valide, on invalide, on débat, tout le monde donne son avis, sans forcément comprendre les choix de l’autre.

Des communautés autour de la nourriture se sont créées et se créeront encore. Chacune est persuadée que sa façon de s’alimenter est la meilleure pour le corps, pour la santé, pour le plaisir (ou pas !).

Ainsi nous avons: les omnivores, les végétariens, les végétaliens (vegan), les flexitariens, les “paléo”, les “low carb”, les “sugar free”, les “gluten free”, les crudivores, les frugivores etc. La liste est looooongue !!
Dans ces groupes, il n’est pas question de régimes, mais de modes de vie !! Une façon de s’alimenter sur le long terme, idéalement toute une vie dans le but d’être en bonne santé et pourquoi pas, rester ou devenir mince. Je ne parle pas de modes de vie adoptés pour régler des problèmes de santé, mais choisis par envie, éthique, convictions…

En ce qui me concerne, le chemin a été long avant de trouver l’alimentation qui me convient aujourd’hui.
J’ai tout essayé (ou presque) !! En commençant par des régimes dont je suis persuadée aujourd’hui qu’ils ne servent à rien sauf à perturber mon corps, à me plonger dans le contrôle et la frustration !!

 

MON PARCOURS ALIMENTAIRE

Enfant, j’avais déjà des idées très arrêtées sur ce que j’estimais bon ou pas !
Je n’aimais pas vraiment les biscuits, barres chocolatées, bonbons, boissons gazeuses (ça avait le goût de médicaments pour moi), chips et autres trucs du genre…
Mon point faible c’était: le pain et la brioche.
C’est toujours les cas pour la brioche d’ailleurs !! Mettez-en une devant moi et je ne réponds plus de rien !! 😉

Aussi, je notais toujours une différence de goût avec les plats que ma mère faisait et les plats industrialisés. J’adorais la purée de pomme de terre de ma mère, et je ne comprenais pas comment la purée mousseline pouvait être qualifiée de purée de pomme de terre, tant son goût était si différent de l’aliment de base pour moi !!

À mesure que j’ai grandi, j’ai pris conscience de ma préférence pour le fait-maison quelles que soient les cironstances.
Alors, au début de ma vingtaine, j’ai banni un à un les produits industriels-chimiques de mon alimentation: exit les Mc Do, les jus de fruits en brique, les biscuits, les céréales de petit-déjeuner etc.

Puis, j’ai investi dans un blender. J’ai commencé à boire des jus frais, des smoothies à base de lait végétaux (je n’ai jamais digéré le lait de vache), j’ai cuisiné beaucoup plus, j’ai mieux choisi mes restos et les endroits où je faisais mes courses, privilégiant les petits commerces de quartier aux magasins de grande distribution.

Restaient quand même de temps en temps, du pain de mie, des pâtes, du nutella (je n’avais pas encore trouvé de meilleur substitut au goût pour mes crêpes) et des brioches…. 😉

J’ai, petit à petit, ouvert ma conscience sur mes choix alimentaires et leur impact sur mon corps, mon esprit, ma santé…

Je me suis documentée, j’ai cherché, testé, expérimenté différents modes de vie alimentaires jusqu’à trouver celui qui est le plus adapté pour moi.

J’ai testé la paleo diet, le « sugar free diet », le crudivorisme, le végétarisme, le végatalisme, le “sans gluten”…

Tous m’ont apporté satisfaction ET frustration.
Satisfaction car l’impact sur la santé a pour moi toujours été positif: plus d’énergie, moins de fatigue, les idées plus claires…

Frustration car chacun de ses modes de vie me ramenait dans un état de contrôle, de choix permanent, et de “prise de tête” sur ce que j’allais manger et surtout ce que je ne devais PAS manger !!!!

Et j’ai compris !! Ni végétarienne, ni flexitarienne, ni paléo, ni sugar free, ni gluten free…

Je n’étais rien de tout ça car je suis tout ça à la fois !!

J’ai compris ce qui était, par dessus tout, important pour moi: la santé et le plaisir. Faire du bien à mon corps, faire du bien à mon palais, manger sain et manger en « kiffant”.

Alors, j’ai pris ce qui pour moi était le meilleur de tous mes tests en enlevant les contraintes !!

 

JE SUIS SANOVORE !!! Les Sanovores

Mon alimentation est basée sur des PLAISIRS SAINS (et à de rares occasions, ces plaisirs sont un peu moins sains et c’est ok !)

Alors qu’est-ce que je mange (ou pas)?

 

LE POSTULAT DE DÉPART
Je mange bio !  Pas de chimique dans mes aliments s’il vous plait !!

 

LES « J’ÉVITE AU MAX ! »

Depuis longtemps, je ne bois plus de lait de vache et ne consomme plus de sucre blanc: deux poisons selon moi !!
Plus récemment, j’ai quasiment réduit à néant ma consommation de viande et de poisson (je mange encore des oeufs). J’ai fait ce choix pour l’impact négatif sur la santé, par conviction, et pour l’impact écologique (une façon de contibuer au monde de demain). Les rares fois (de plus en plus rares) où je mange de la viande et du poisson, je m’assure qu’ils soient bio et de très bonne qualité.

En tout cas, ce sont des aliments que vous ne trouverez jamais dans mes placards au quotidien !!!!

 

LES “DAILY”.

Au quotidien, je mange des fruits et des légumes. Si de temps en temps je les cuis, j’essaye toujours de mettre du cru dans mon assiette.
Je suis en vie donc je mange vivant !

Les graines (germées ou pas) et les oléagineux sont aussi très présents dans mon alimentation. C’est un bon moyen d’avoir des lipides et de l’énergie. Les oléagineux sont d’ailleurs très utiles pour les patisseries crues !!

Je n’oublie pas les épices et les herbes fraîches pour varier les goûts et les couleurs.

Et de temps en temps des légumineuses, et des céréales de préférence sans gluten.

Le gluten, je l’évite. Je ne suis pas intolérante, mais j’ai simplement constaté que ma digestion était plus lente, moins confortable et plus difficile avec le gluten.

 

LES “SUBSTITUTS”

Pour toutes ces choses que je ne veux plus donner à mon organisme, j’utilise des substituts que je trouve bien meilleurs que les originaux.

Le lait animal a été remplacé par les laits végétaux. Mes préférences vont au lait de coco (cuisiné salé comme sucré, il est magnifique !), et au lait de riz-amande.

Je ne sucre plus beaucoup mais en remplacement du sucre blanc, j’utilise du sucre de coco, du xilitol, du miel, du sirop d’érable, du sirop d’agave.

À la place du beurre, des purées d’oléagineux.

À la place de l’huile de tournesol, de l’huile de coco qui supporte très bien la cuisson, de l’huile de lin, de sésame, de noisette, d’avocat…

Et last but not least, à la place du Nutella, du Chokénut sans huile de palme, sans gluten, sans lait (magnifique pâte à tartiner que l’on trouve dans certains magasins bio). 😉

 

LES “OK POUR CETTE FOIS”.

Il est important pour moi de ne pas me radicaliser. Alors, parfois, de temps à autres, il est possible que je mange des pâtes, une pizza, une bonne brioche ou des crêpes. Tantôt version sans et tantôt version avec gluten ! Une fois n’est pas coutume !

Ou encore une bonne glace, une bonne burrata, ou une bonne raclette ! Tanpis pour le laitage !!

La règle étant que ces produits soient toujours de très bonne qualité, faits maison, artisanaux, non industrialisés, et sans additifs chimiques !

Je ne tombe pas dans l’excès de ces aliments “pas tellement sains” car s’ils sont un délice pour mes papilles, mon système digestif ne les apprécie plus tellement ! 

 

ÇA FAIT DU BIEN !

Voici mon mode de vie alimentaire au quotidien.

Mon alimentation est variée, colorée, simple, gourmande et très savoureuse. Et elle est saine. Elle me fait du bien. J’ai les idées claires, je prends du plaisir (des 5 sens) à cuisiner et à déguster. Je suis en bonne santé.

Mon apprentissage sur la nourriture a changé mon palais. Il n’est plus anesthésié par tous les additifs de l’industrie alimentaire. Maintenant, je goûte chaque aliment dans sa forme la plus simple.

En résumé, mon quotidien de sanovore c’est quoi ?
C’est manger bio et naturel, manger des produits de qualité non modifiés par la main de l’homme (ou alors le moins possible), qui font du bien à mon corps, à mon esprit et à mes sens. Je ne suis pas frustrée, je prends un réel plaisir à m’alimenter, je prends soin de moi, et de ce que je mange.

Mais surtout: JE MANGE EN CONSCIENCE ET J’ÉCOUTE MON CORPS pour répondre au mieux à ses besoins.
C’est selon moi la base ! S’il devait n’y avoir qu’un seul apprentissage, ce serait celui-là !

 

Et vous, quel type de sanovore êtes vous ?

 

Christine R.

Leave a Comment